Age-uke

Age-uke utilise le réflexe naturel consistant à lever le bras lorsqu’un coup est craint au visage ou sur la tête (coup de poing ou de bâton par exemple).

age-uke-tcms-karate-toulouse

Uke Waza : Jodan age uke

La défense remontante effectuée avec la partie externe de l’avant-bras est souvent appelée « Jodan-age-uke » en rappel du niveau haut.

La préparation de cette technique est importante et ne doit en aucun cas découvrir la ligne médiane d’Uke.

La participation active de l’autre bras permet, d’une part, de protéger son corps en cas de feinte ou d’attaque double et d’autre part, par un Hikite fort, de décupler la puissance du bras effectuant le blocage.

Age-uke est un blocage contre une attaque forte au niveau du visage, de la tête (Jodan). Cette attaque est rejetée vers le haut avec l’avant-bras (zone proche du poignet) en utilisant l’action combinée du déplacement du bras devant le visage et la rotation finale de l’avant-bras.

Jodan-age-uke : Les positions généralement adoptées sont Zenkutsu-dachi ou Fudo-dachi

  • Les avant-bras se croisent devant la poitrine,
  • tandis que qu’une main vient en Hikite pour se placer (poing fermé) à la hanche,
  • l’avant-bras qui pare décrit un trajet inverse, vers l’avant et le haut,
  • lorsque ce bras passe à la hauteur du visage, effectuer une rotation de l’avant bras et bloquer, les ongles tournés vers l’adversaire.

A la fin de la technique,

  • l’avant-bras droit est pratiquement parallèle au sol au niveau du front mais non collé,
  • le poing droit est serré avec la paume dirigée vers l’avant,
  • le gauche à la hanche, en Hikite ;
  • une assise irréprochable doit être réalisée au moment de l’impact.

Les défauts courants à éviter avec Jodan-age-uke :

  • Le bras mal placé qui ne monte pas assez haut ;
  • le blocage n’est donc pas efficace à 100%, le bras au niveau des yeux ou du front ; pour corriger ce défaut, s’assurer que le bras se place en fin de technique au-dessus de la tête.
  • Le bras passe par l’extérieur : le bras exécutant le blocage vient bien se placer au-dessus de la tête mais passe par l’extérieur, le blocage ne sert à rien et est donc inefficace car il ne pourra pas protéger des techniques venant de face étant donné que le passage est par l’extérieur ; il faut monter le bras de blocage devant soi, à la verticale en terminant par une rotation du poing, ongles vers l’extérieur.

Comme toute technique, celle-ci n’est pas LA finalité, elle est la continuité de la précédente et prépare la suivante. Pour ne pas être «freiné», parasité par le geste d’une technique réalisée, se libérer en se décontractant, en se relâchant, très rapidement après le coup ; détendre son esprit.

Top