Maete zuki

 Maete zuki ou Mae-te est un coup de poing (Zuki) donné de la main (Te) avant (Mae).

kihon-maete-zuki-gyaku-zuki-tcms-karate-toulouse

Enchainement Maete zuki – Gyaku zuki en Tsugi ashi

Maete zuki est une frappe directe du poing avant à partir de la position dans laquelle on se trouve, en général au niveau Jodan.

Cette technique, contrairement à Kizami zuki, est donnée avec le buste encore de face. Il est souvent effectué avec le même bras ayant effectué un blocage de type Soto uke ou Uchi uke ou après une esquive par déplacement latéral de la jambe arrière.

Avoir toujours à l’esprit que cette technique expose le buste de manière importante et peut permettre une contre attaque de l’adversaire.

La puissance de la technique est augmentée lorsqu’elle s’accompagne d’un pas glissé, Tsugi ashi.

Le visage est souvent la cible visée mais rien n’empêche de frapper les côtes flottantes et, avec un peu d’expérience, les zones intercostales à partir de frappe à une phalange (Nakadaka Ippon ken ou Ippon ken).

Dérivés

Tobikomi-zuki : De Tobi : faire un saut, Komi : entrer et Tsuki : coup de poing.
Coup de poing de face en bondissant sur l’adversaire. Cette technique est exécutée à un niveau Jodan ou Chudan. Nous pouvons en trouver une forme dans les premiers mouvements du Kata Empi.

Nagashi-zuki est une forme de Maete zuki exécuté avec une esquive du corps juste avant l’impact. L’efficacité de cette technique est constituée par la somme de la vitesse de déplacement et de l’avancée de la hanche qui lui procurent l’allonge et la puissance finale. La frappe jodan du poing est destinée au visage et la rotation du buste au tout dernier moment permet de déjouer, d’éviter un éventuel contre de l’adversaire.

Comme toute technique, celle-ci n’est pas LA finalité, elle est la continuité de la précédente et prépare la suivante. Pour ne pas être «freiné», parasité par le geste d’une technique réalisée, se libérer en se décontractant, en se relâchant, très rapidement après le coup ; détendre son esprit.

Top