Mae geri

Mae geri utilisé en attaque mais aussi en contre , défense, coup d'arrêt

mae-geri-tcms-karate-toulouse

Keri Waza : Mae geri

Mae geri ou "coup de pied direct vers l'avant" est indifféremment donné du pied arrière ou du pied avant. La partie frappante est généralement le dessous des orteils (Koshi) mais quelques variantes utilisent le Sokuto, le Kakato, le Haisoku.  Ou encore, avec beaucoup d'entraînement et de surcroît, prudence, le bout des orteils (Tsumasaki) mais cela reste réservé à de rares experts.
Quel que soit le type de Mae-geri effectué, la jambe d'appui est toujours légèrement fléchie avec le talon « rivé » au sol.
De plus, la hanche, comme pour tous les coups de pied, est poussée vers l'avant car elle appuie la technique pour lui donner force et vitesse.

C'est ainsi que l'avantage de Mae geri est de pouvoir toucher sur une plus grande distance avec une grande puissance.

Réaliser un Mae geri réussi est exigeant

Pour un Mae geri efficace, il faut: 

  • un excellent équilibre,
  • toujours garder le pied d'appui bien à plat sur le sol (ne pas lever le talon de ce pied d'appui),
  • monter le genou haut avant d'étendre la jambe vers la cible,
  • que la trajectoire du pied lancé soit rectiligne,
  • qu'après l'impact réalisé avec la partie Koshi du pied, d'effectuer un retrait de celui-ci pour récupérer l'équilibre, d'éviter une saisie, et de "ré-activer" son corps pour une parade ou une attaque,
  • et de revenir dans la position de préparation.

Techniques dérivées de Mae geri

Mae ashi mae geri (ou Kizami-mae-geri) : Mae-geri donné du pied avant.

Ushiro ashi mae geri : Mae-geri donné du pied arrière armé par la levée du talon (façon du coureur) à l'arrière avant la levée du genou pour atténuer une relative lenteur .

Mae kakato geri : coup de pied avant donné avec le talon essentiellement utilisé pour stopper net l'avancée d'un attaquant ; ce coup d'arrêt peut également s'effectuer au niveau des genoux. (cf : kakato geri).

Mae geri keage : coup de pied direct fouetté vers l'avant et remontant. Ainsi, une fois levé, le genou, sert de pivot pour détendre le pied avec force et vitesse vers la cible. Puis ramener, vivement, le pied dans sa position de départ (genou levé) pour une éventuelle autre frappe ou simplement en protection sur une avancée en contre-attaque de l'adversaire. Cette technique vise le bas-ventre, le menton, la garde ou toute autre partie si la position de l'autre le permet. La partie frappante est généralement le dessous des orteils (Koshi) pour un niveau haut ou le dessus du pied (Haisoku) pour l'entre-jambe.

Mae-Geri-kekomi (ou Mae geri) : coup de pied direct « défonçant ». La puissance et le pouvoir de pénétration sont très grands. La difficulté réside dans l'utilisation de Koshi bien avant l'impact.

Mae sokuto geri : coup de pied direct donné avec le tranchant externe du pied (Sokuto) plus communément appelé le « sabre de pied ». Très efficace pour stopper net un adversaire.

Des coups de pieds aussi difficiles à réaliser que spectaculaires

Nidan geri : Coup de pied sauté double. Les deux pieds vont frapper la cible l'un après l'autre à deux niveau différents. D'abord, le premier coup de pied sera donné à un niveau moyen pour permettre au corps de s'élever. Ensuite, dans le même temps, le second frappera un peu plus haut, voire le visage. En outre, la difficulté réside dans la vitesse d'exécution de l'action et la stabilité au moment de retomber sur les pieds.
Ce qui revient à dire que la plupart du temps se sont deux Mae-geri qui sont donnés en succession.

Toutefois, ne pas confondre les techniques suivantes !

Surikonde mae geri : Mae-geri effectué de la jambe avant à partir d'un pas chassé. Technique utilisée pour créer un effet de surprise,  avec laquelle le pied arrière vient « chasser » le pied avant. De plus, cette propulsion s'ajoute à la vitesse propre à la technique effectuée avec la jambe avant. Toutefois, attention à ne pas abaisser la garde pendant l'exécution. En effet, malgré la rapidité de cette technique, un contre est possible par un opposant rapide.

Tobikonde mae geri : est un Mae geri effectué de la jambe avant à partir d'un pas croisé. Sur un léger saut, le pied arrière vient « dépasser », le pied avant qui exécute alors la technique.

Les avantages de ce type de frappe sont intéressants 
  • rapidité et puissance plus importantes que pour un Mae-geri classique,
  • distance parcourue pour atteindre l'adversaire est plus grande,
  • effet de surprise ajouté,la pénétration dans la garde est difficilement contournable par l'adversaire.

Comme pour tous les coups de pied avec sursaut, la garde doit être conservée devant soi pour un éventuel blocage durant toute la réalisation de la technique.

Tobi mae geri : Est un coup de pied direct sauté. Le saut est effectué à partir de l'impulsion (de face) donnée par une montée rapide et haute du genou de la jambe arrière. Ensuite, pendant le bref temps de suspension dans l'air, le pied de l'autre jambe est catapulté vers le buste ou la tête de l'adversaire. Toutefois, la préparation de cette technique est lisible par un pratiquant confirmé, et l'exposition à une contre-attaque est réelle pendant la descente du saut.

En conséquence, cette technique nécessite une vigilance accrue, la garde maintenue. De même pour la protection du bas-ventre par la jambe qui a donné l'élan, pliée durant la phase aérienne.
Dès lors que la tension provoquée par l'automatisme de ces gestes fige l’attention, ces trois points sont difficiles à appliquer.

Top