Mikazuki geri

Mikazuki geri est très utile pour créer des brèches dans une garde « verrouillée », pour frapper un adversaire à la poitrine ou sur l’intérieur de la cuisse.

mikazuki-geri-keri-waza-tcms-karate-toulouseLa frappe s’effectue avec la voute plantaire dans un mouvement circulaire remontant de l’extérieur vers l’intérieur, essentiellement destinée à une frappe au niveau chudan, éventuellement pour un blocage de coup de pied. Cette technique n’est cependant pas extrêmement rapide. C’est essentiellement la puissance du ventre et des hanches qui fait sa force. Les épaules restent pratiquement de face.
Cette technique peut être utilisée pour le dégagement d’une garde gênante ou d’un objet tenu en main tout comme le Gyaku mikazuki geri. Ici, apparait l’amorce d’une technique de coup de pied arrière ou d’un Ura mawashi geri.

Réalisation Mikazuki geri

A la différence des autres coups de pieds, la réalisation de Mikazuki geri est sans préparation ce qui rend son exécution très rapide ; pour cela,

  • Frapper « chudan »,
  • de l’extérieur vers l’intérieur,
  • l’impulsion partant des hanches,
  • la jambe tourne autour de l’axe constitué par la jambe d’appui et le tronc,
  • le pied formant un « croissant vertical" arrête ou/et bloque en balayant avec le Teisoku;
  • la poitrine reste de profil pendant l’exécution de la technique.

TECHNIQUES DERIVEES

Gyaku-mikazuki-geri: Coup de pied circulaire, dit « en croissant de lune », allant de l’intérieur vers l’extérieur. Le contact se fait avec le Sokuto.
Ce coup de pied nécessite une forte puissance de ventre et des hanches en coup frappé. Il peut être utilisé pour dégager une garde génante ou un objet tenu en main. Dans ce cas ce peut être l’amorce d’une technique du poing (de la main) ou du pied opposé.

Mikazuki-geri-uke: Mikazuki geri dans sa version défensive. Mikazuki geri est utilisé pour dévier un poing, une jambe… Il peut tout aussi bien être réalisé en Soto qu’en Gyaku.

Sokutei-mikazuki-geri: Variente de Mikazuki geri dans laquelle la frappe effectuée avec Sokutei.

Surikonde-mikazuki-geri: Mikazuki geri effectué de la jambe avant à partir d’un Surikonde. Le pied arrière vient, sans contact, « chasser » le pied avant qui exécute la technique.

Soto-mikazuki-geri: c’est la technique couramment appelée Mikazuki-geri.

Tobikonde-mikazuki-geri: Mikazuki geri effectué de la jambe avant à partir d’un Tobi-ashi. Sur un léger saut, le pied arrière vient « dépasser » le pied avant qui exécute la technique.

Comme toute technique, celle-ci n’est pas LA finalité, elle est la continuité de la précédente et prépare la suivante. Pour ne pas être «freiné», parasité par le geste d’une technique réalisée, se libérer en se décontractant, en se relâchant, très rapidement après le coup ; détendre son esprit.