HEIAN SHODAN

Heian shodan permet, en premier lieu par sa pratique, d'étudier la position Zenkutsu-dachi et les défenses au niveau bas (gedan) et haut (jodan).

Heian shodan, premier kata de la série des Heian, est, au premier abord, le plus élémentaire de l'école Shotokan, excepté la série des Taikyoku mais la plupart des techniques qui composent ce kata sont des techniques fondamentales de blocages et d'un coup de poing direct, Oi zuki, au niveau de la poitrine.

En outre, la position Kokutsu dachi et une défense au niveau chudanShuto uke, sont abordées à la fin du kata Heian shodan.

De surcroît, il est nécessaire d'avoir une bonne maîtrise des changements de direction qui constituent avec la position Kokutsu dachi les difficultés majeures de ce Kata faussement simple.

Le Kata est un combat… « virtuel réel » !

Rythme de Heian shodan

Rythme d'exécution de Heian shodan

(1) Les chiffres en gras symbolisent la position de départ et de fin en "hachiji dachi"

(.) symbolise la micro pause avant et après l'enchainement de techniques

(-) placé entre 2 chiffres symbolise la succession sans pause des techniques.

 

1.2-3.4-5-6.7-8.9-10.11-12.13-14.

15-16.17-18.19.20.21.22.23

"En karaté, il n'y a pas d'avantage dans la première attaque" G. Funakoshi

D'ailleurs, Heian shodan contient un message moral fort puisque le premier mouvement est un blocage, Gedan-barai ; cela semblerait être sur un Mae-geri.

Ainsi, il n'y a pas de première attaque en karaté, il sert à se défendre.

Néanmoins, l'exécutant est amené à faire un pas en avant (sur son côté gauche), ce qui signifie qu'il doit combattre avec détermination ; en conclusion, pas de recul face à l'adversaire.

En effet, l'application directe en situation de combat pose problème si l'on ne tient pas compte des messages philosophiques et techniques décrits plus haut car il est très difficile de bloquer un Mae geri en entrant dans l'attaque, dans la configuration illustrée par le Kata ; parce que c'est une action trop longue.

Top