Ura mawashi geri

ura-mawashi-geri-tcms-karate

Keri-waza : Ura-mawashi-geri

Ura mawashi geri, coup de pied circulaire de l'intérieur vers l'extérieur.

Souvent utilisé pour une frappe au visage, Ura mawashi geri est cependant très efficace au niveau des genoux adverses.
Le travail des hanches est « LE point fort » de Ura Mawashi Geri,  technique remarquable car imprévisible et difficilement perceptible.

Cette technique est portée avec la plante du pied pour une simple dissuasion ou avec le talon pour une frappe décisive. Au démarrage, ce coup de pied peut être pris pour un simple balayage d'où certains réflexes intempestifs de retrait de la jambe, présumée visée, qui « fixe » l'esprit de l'adversaire durant la réelle trajectoire de l'Ura mawashi geri.

Ura mawashi geri permet d'attaquer aux 3 niveaux en frappant du talon dans un large mouvement en arc de cercle en visant le flanc ou le dos de l'adversaire.

Réalisation de Ura mawashi geri

  • Pivoter sur place, puis monter la jambe à 45°,
  •  lancer le pied dans une trajectoire circulaire,
  • frapper avec l'arrière du talon Kakato, plat du pied en compétition, jambe tendue ; à l'impact, la poitrine est de profil.
  • Au retour, poser le pied devant.

Lorsque Ura mawashi geri est porté en compétition, la frappe est réalisée avec le plat du pied (Teisoku).

Ura mawashi geri  est une technique longue qui peut être facilement contrée par un adversaire qui avance ; elle nécessite souplesse et rapidité d'exécution.

TECHNIQUES DERIVEES

Ushiro mawashi barai est un balayage effectué avec le talon, dans un large mouvement circulaire, visant la jambe ou le pied de l'adversaire. Son exécution est très proche de l'Ushiro mawashi geri mais l'objectif n'est pas plus haut que le genou et le but est de faucher l'autre (et éventuellement lui casser la jambe en visant l'articulation).

Réalisation : Le corps de ¾, en garde libre, pied gauche avancé. Le partenaire est également en garde gauche et fait face. A partir d'une forte rotation des hanches vers la droite, qui entraîne le reste du corps, faire « glisser » le pied droit au ras du sol dans un large mouvement circulaire vers la jambe ou le pied avant de l’adversaire. Pendant la rotation possibilité d'abaisser plus ou moins la hauteur des hanches en gardant le buste aussi droit que possible. Attention au regard, pour ne pas perdre l'adversaire de vue un seul instant, la tête devra tourner encore plus rapidement que la hanche.
Attention, la vitesse de rotation et le long parcours du talon donne une très grande puissance au fauchage aussi, pendant les entraînements, être très prudent afin de ne pas malmener, voire blesser le genou, une articulation assez fragile.

Ce type de balayage reste très surprenant mais son temps d'exécution demeure relativement long. Il est donc préférable de l'utiliser en esquive sur une attaque haute de poing ou sur une technique circulaire de pied. Pour la première, la jambe avant sera visée et pour la seconde, ce sera la jambe d'appui. L'implication du ventre et de la hanche est essentielle pour obtenir un mouvement explosif et un retour en position stable.

Ushiro mawashi geri Cette technique est apparentée à Ura mawashi geri.

La frappe s'exécute avec le talon de la jambe arrière ; son point de départ se situe le corps encore face à l'opposant. Le buste réalise une grande rotation pendant que le talon décrit un large mouvement circulaire montant vers le visage ou le plexus de l'adversaire.
A l'impact, le corps se trouve de profil par rapport à la cible, la jambe pratiquement tendue. Attention, ne pas perdre complètement de vue la cible ; s'aider avec la rotation de la tête qui doit précéder celle des hanches.
Le parcours du talon étant très long, sa vitesse et sa puissance à l'arrivée sont très importantes et son contrôle s'avère difficile : La plus grande prudence est recommandée à l’entraînement lors d'un travail de groupe.

Malgré la surprise que peut fournir cette technique, son temps d'exécution reste relativement long et un contre est très possible. Il est donc préférable de l'utiliser après un blocage ou une esquive qui fait tourner le buste dans le sens de rotation de l'Ushiro mawashi geri.
La même frappe peut également être effectuée avec une révolution descendante du buste. Dans cette forme le talon va venir « faucher » la jambe avant de l'adversaire (Ushiro mawashi barai).

Le rôle du ventre et de la hanche sont essentiels pour obtenir un mouvement rotatif explosif. Le retour à une position stable et à un esprit "clair" est toujours problématique.
A l'impact, la jambe doit être stoppée net avant d'être repliée puis, grâce à un rabaissement énergique de la hanche, posée en toute sécurité.
La garde tient une grande place : il faut la maintenir en place, ne pas la relâcher.

Comme toute technique, celle-ci n'est pas LA finalité, elle est la continuité de la précédente et prépare la suivante. Pour ne pas être «freiné», parasité par le geste d'une technique réalisée, se libérer en se décontractant, en se relâchant, très rapidement après le coup ; détendre son esprit.

Top