HANGETSU

Hangetsu a pour origines le Shorei-ryu (Naha-te) et le Shuri-te de Itosu Anko.

Hangetsu venu du Naha-te est le seul Kata de ce type en Shotokan.

Ainsi, Hangetsu se distingue par ses formes de respirations particulières,  est un Kata respiratoire et de développement musculaire. Au cours des déplacements, le pied schématise une demi-lune en décrivant un arc de cercle.

Si la 1ère partie d'Hangetsu est exécutée avec des mouvements lents et en contraction avec respiration lente, profonde et marquée (Ibuki) visant non l'application directe en combat mais le travail de l'énergie interne au niveau du Hara et le développement musculaire, la 2ème partie est, par contre,  en contraste, plus dynamique dans son exécution.

Autrefois appelé Seishan, il est encore étudié sous ce nom dans le style Wado-ryu. Le style Uechi-ryu (Seisan) en connaît une autre variante.

Il en existe des variantes en Goju-ryu, Shito-ryu, Kobayashi-ryu.

Hangetsu est la position utilisée tout au long de ce Kata.

Hangetsu repose sur la maîtrise de la position en "demi-lune" (Hangetsu) et des déplacements qui en sont issus (Hangetsu-hoko).

Gichin Funakoshi changea le nom originel du Kata Seisan en Hangetsu.

Ce Kata faisait partie des 15 Katas pris par Funakoshi dans son enseignement lors de sa venue au Japon en 1922.

Vidéo Hangetsu

Embusen Hangetsu

hangetsu-tcms-karate

Hangetsu

Top