Techniques de Chutes (Ukemi-Waza)

Les Techniques de Chutes (Ukemi-waza) doivent être abordées par Uke à la seule condition que l’acceptation de la chute soit vraie et entière.

Chuter au sol n’est pas naturel ; encore moins pour un adulte !

Il faut être en accord avec l’intérêt de la chute.

Une chute avant, une chute arrière, une chute latérale est exécutée volontairement par Uke afin de ne pas souffrir de la technique de Tori, notamment en Aïkido et au Judo ; pour les autres arts martiaux et aussi dans la vie de tous les jours, une technique de chute (Ukemi-Waza) permet de limiter ou d’éviter de graves conséquences à une chute.

Ukemi fait partie de la technique car la chute (volontaire ou subie) est une sortie de secours.

Considérer le sol, le tatami comme un ami car il est souple et encaisse l’onde de choc de la chute !

La chute avant n’est pas une galipette.

Ainsi dans le cas d’une chute avant, le passage au sol est bref, équilibré, de biais par rapport à la colonne vertébrale afin de préserver l’épaule et la hanche opposée.

L’impulsion est de la seule responsabilité d’Uke. Tori ne la provoque pas.

Cela ne semble pas spécialement logique au début.

En effet, si l’on fait du vélo sans pédaler il est certain que le vélo va rapidement perdre de la vitesse et se coucher sur le flanc avec le cycliste inactif qui sera assis dessus !
Ainsi plus le vélo va vite, plus il ira droit, plus il sera facile à contrôler et il arrivera à destination.

Uke ne doit donc s’en prendre qu’à lui-même pour parfaire ses chutes… Ukemi-Waza fait partie intégrante des techniques martiales et est, à ce titre, aussi importante, sinon aussi prioritaire que toutes les autres techniques !

Les bras d’Uke sont ses “arceaux de sécurité” comme pour une voiture de Rallye, de Course, Tout-Terrain. Les bras sont à l’extérieur, le corps au centre.

Ainsi, pour Mae-ukemi, Uke s’inscrit dans une bulle, un “œuf”, une sphère de protection.

Le contact avec le sol équivaut à une caresse furtive sur l’extérieur des bras.

Pour cela, veiller à ce qu’il y ait aucun angle de formé (à l’épaule, au coude, avec la hanche) inscrit dans ce fameux arceau bien arqué ; penser à la roue du vélo !

Le dos doit être parfaitement rond et tonique comme le pneu d’un vélo ; rouler à plat est dangereux (le vélo est incontrôlable car il ne tient pas la route), cela abîme la roue et épuise le cycliste qui ne pourra arriver à destination…

UKEMI signifie littéralement « recevoir avec le corps ». 

Ukemi est un brise-chute contrôlé, vers l’avant (Mae-ukemi), l’arrière (Ushiro-ukemi) ou le côté (Yoko-ukemi), qui sert à tomber sans se faire mal.

Ces techniques (Ukemi-Waza) qui sont utilisées par tous les arts martiaux japonais, principalement par le judo et l’aïkido, permettent de prendre confiance en son équilibre et en sa propre capacité à contenir le déplacement (Shintaï) de son corps.

Mae-ukemi de base ou (Brise) Chute avant 

ukemi-waza-tcms-karate-toulouse

Mae-ukemi : Chute avant

Réalisation :

  • Avancer une jambe et poser la main correspondante paume au sol, doigts vers l’intérieur, puis la seconde main se pose à côté, paume au sol doigts vers l’extérieur.
  • De cette position il faut regarder sous son aisselle de la seconde main afin de rentrer la tête dans la poitrine et présenter les trapèzes en premier.
  • UKE va pousser sur la jambe qui est en arrière pour faire basculer son poids sur la jambe avant, se déséquilibrer et rouler sur son épaule en formant une diagonale dans son dos (de l’épaule droite vers la hanche gauche si la chute s’effectue à droite).
  • Pour ne pas atterrir sur les talons, UKE doit tendre les jambes (pieds en pointes) et les écarter en ciseaux afin de retomber sur le côté.
  • Avec un peu de vitesse et les jambes semi-fléchies, bien raides au moment de l’impact UKE se relèvera.

Lors d’une projection, UKE ne pourra le faire, dans ce cas la chute sera beaucoup plus lourde.

  • En frappant le sol à l’aide de la main (paume ferme sur le tatami), le bras étant ouvert à 30° environ, l’onde de choc se répandant dans tout le corps vient vibrer au contact avec la main et empêcher de se blesser.

Yoko-Ukemi ou (Brise) chute latérale

ukemi-waza-tcms-karate-toulouse

Yoko-ukemi : Chute latérale

Réalisation :

Se laisser glisser sur le côté ; cette chute arrive fréquemment lorsque TORI balaye un pied de UKE ou lorsqu’il crochète.

  • Cette chute est très simple, UKE laisse glisser sa jambe sur le côté ou devant lui et se retourne dans le sens de la chute, pour regarder où il va, UKE descend sur sa hanche et son flanc puis, frappe le sol, le bras étant ouvert à 30° environ, de la main correspondant à la jambe tendue.

Ushiro-Ukemi ou (Brise)chute arrière

ukemi-waza-tcms-karate-toulouse

Ushiro-ukemi : Chute arrière

Réalisation :
Considérez que cette chute est l’une si ce n’est la plus dangereuse notamment lors d’une projection, ou même parfois des mouvements de jambes.

  • Se laisser tomber en arrière est déconcertant puisque l’on ne sait pas où se trouve le sol.
  • De plus il ne faut surtout pas retomber plein dos car le choc bloquerait la respiration, les poumons étant placés à cet endroit.
  • Aussi il faut en quelque sorte se laisser aller sur les fessiers sans s’asseoir pour autant, et surtout chose d’une importance capitale,
  • regarder son nœud de ceinture pour ne pas heurter le sol avec sa nuque.
  • Ceci fait, UKE se laisse glisser sur le dos et frappe le sol, les bras étant ouverts à 30° environ, avec ses deux mains à plat.

Pour bien réussir une chute arrière en entraînement, sans contrainte de projection, il est préférable de faire un pas en avant pour se mettre sur les talons et se laisser tomber.

En projection, la chute arrière devient vraiment compliquée, aussi il est conseillé de faire attention, notamment sur des mouvements soulevés.