POSITIONS Dachi, Shizei

Ces positions Dachi, Shizei, très différentes de celles de la vie quotidienne, sont difficiles à tenir et à adopter ; ce problème tient au centre de gravité car une bonne position doit répondre à un double impératif : solidité et agilité.

Ces positions  Dachi, Shizei, sont des techniques qui proposent des placements particuliers aux membres inférieurs indispensables pour:

  • procurer une grande efficacité dans la direction et la force des mouvements,
  • stabiliser le combattant.

"Toute position est un compromis entre force et souplesse, inertie et mouvement".

Avec le temps, le travail d'appropriation et l'étude des positions de base permettent le renforcement mental et musculaire, l'amélioration de l'équilibre (centre de gravité) et du positionnement des hanches.

Pour permettre un déplacement rapide et efficace, les positions ne doivent pas être exagérées.

 

Les différentes Positions Dachi, Shizei

Heisoku dachi

positions-dachi-shizei-heisoku-dachi

Position d'attente pieds joints. Certains Kata débutent dans cette position, notamment, Jion, Jiin, Chinte et Unsu.
Cette position est également retrouvée dans Heian Sandan.

 

Musubi dachi

positions-dachi-shizei-musubi-dachiPosition d'attente talons joints et pointes des pieds ouvertes.

On se tient debout naturellement.

Cette position apparaît aussi dans de nombreux Kata ; c'est dans cette position que l'on effectue le salut debout (Ritsurei).

Hachiji dachi

positions-dachi-shizei-hachiji-dachi

Ou yoi dachi. C'est la position naturelle et préparatoire à l'éxcution d'une technique.

Position d'attente, pieds écartés de la largeur des hanches et orteils pointant vers l'extérieur, le poids du corps également réparti sur les deux pieds.

C'est la position adoptée après le salut soit pour commencer un Kata ou ou pour un entrainement aux Kumité conventionnels.

Si les talons sont écartés de la largeur des hanches, il faut éviter le défaut couramment constaté, écarter exagérément les pieds ce qui enlève toute mobilité.

Uchi hachiji dachi

positions-dachi-shizei-uchi-hachiji-dachiPosition naturelle d'attente debout à partir de Hachij dachi, les talons sur une même ligne, les pieds sont écartés de la largeur des hanches mais les pointes des ces derniers sont légèrement tournées vers l'intérieur.

Heiko dachi

positions-dachi-shizei-heiko-dachiPosition d'attente naturelle, équilibrée, dans laquelle on se teint debout, les talons écartés de la largeur des hanches, bords internes des pieds parallèles (Heiko).

Teiji dachi

positions-dachi-shizei-teiji-dachiPosition naturelle, debout, dite du "T". Un pied est placé en avant, pointant à angle droit sur une ligne passant par le milieu de l'empreinte du pied arrière. La distance entre les deux pieds est d'environ une longueur de pied.

Une forme légèrement modifiée est "Reinoji dachi".

Reinoji dachi

positions-dachi-shizei-reinoji-dachiPosition naturelle debout, décontractée, dite "position du L", est réalisée par un pied placé en avant, pointant à angle droit, sur une ligne passant par le talon arrière, les pieds ouverts à angle droit.
Cette position permet notamment de bouger rapidement ou de frapper du poing avant (Mai-te) en glissant le pied avant vers l'adversaire.

Une forme légèrement modifiée est Teiji dachi.

Moto dachi

positions-dachi-shizei-moto-dachiPosition naturelle de base (Moto), naturelle vers l'avant, peu engagée, équilibrée.

Le buste est légèrement tourné de profil.

Cette position apparaît dans de nombreux styles de l'ancien karaté d'Okinawa.

Moto dachi encore appelé Kihon dachi ou Moroashi dachi.

Zenkutsu dachi

positions-dachi-shizei-zenkutsu-dachiPosition engagée vers l'avant, support pour une technique frontale (attaque ou blocage fort sur l'avant du corps). La jambe avant est fortement fléchie, tibia vertical, genou à l'aplomb du gros orteil, et porte 60 à 70% su poids du corps. La jambe arrière est tendue et pousse le corps en avant. La largeur de la position (écart frontal des pieds) équivaut à la largeur des hanches. La fente (écart latéral des pieds équivaut à environ la longueur de la jambe arrière tendue dont le talon ne doit pas décoller du sol).

Zenkutsu dachi évolue facilement en Fudo dachi

Kokutsu dachi

positions-dachi-shizei-kokutsu-dachiPosition vers l'arrière en Shotokan ryu.

La jambe arrière est fortement fléchie, portant 70% du poids du corps, genou plié vers l'extérieur et pied orienté perpendiculairement à la ligne du pied avant.
La jambe avant est légèrement pliée au genou, toute entière contenue dans un plan vertical passant par le talon arrière, talon avant un peu décollé du sol.
Bassin et poitrine sont tournés de profil.

Cette position est essentiellement prise pour des techniques de défense (cf. Shuto uke).
Cette position connaît plusieurs variantes dans d'autres styles.

Neko ashi dachi

positions-dachi-shizei-neko-ashi-dachi

Position du chat (Neko), présente dans tous les styles.

Il s'agit d'un Kokutsu dachi rétréci, le pied avant est tiré vers le pied arrière tout en restant sur la même ligne. Le talon avant est levé, le pied et  genou arrières sont orientés à 45° par rapport à la direction du pied avant.
La fente de la position est ramenée à environ une fois et demi la longueur du pied. La jambe arrière supporte 90% du poids du corps, d'où une grande mobilité du pied avant qui peut frapper rapidement en contre-attaque. La poitrine est de face. Position essentiellement adoptée pour des techniques de défense.

Kiba dachi

positions-dachi-shizei-kiba-dachiPosition du cavalier, parfois aussi Tekki ("cavalier de fer").
Position de combat équilibrée sur les deux jambes (l'allure générale est celle d'un cavalier serrant sa monture entre les jambes). Les pieds sont très écartés et parallèles, talons sur une ligne et les genoux sont fortement pliés et tendus vers l'extérieur. Le buste est vertical, de profil par rapport à l'adversaire, l'axe des hanches parallèle au sol. Kiba dachi est l'une des positions fondamentales, en général destinée au combat latéral. Les trois Kata de Tekki en particulier sont construits sur cette position stable et solide pour le combat rapproché, combinant des applications latérales et frontales.

Shiko dachi

positions-dachi-shizei-shiko-dachiPosition dite "du Sumo"qui en fut vraisemblablement à l'origine, également utilisée en Karaté ou en Judo.

Elle a les mêmes caractéristiques que Kiba dachi, mais les pieds, au lieu d'être parallèles, sont ouverts à 45° vers l'extérieur.

Bien que très semblable à Kiba dachi elle permet de développer des sensations et des capacités différentes.

Sanchin dachi

positions-dachi-shizei-sanchin-dachiPosition du Kata Sanchin, "dite du sablier".
Position de base dans d'autres styles mais également, plus accessoirement, du Shotokan ryu  (Kata Unsu, Nijushiho).
La posture très statique  et puissante convient bien aux techniques de force exécutées sur place avec contraction abdominale. Le talon du pied avant se trouve sur la ligne des orteils du pied arrière, sur une largeur de hanche, les genoux sont fléchis et tendus vers l'intérieur, le buste reste vertical et de face, abdominaux, fessiers et adducteurs en contraction.
Malgré cette base de sustentation étroite, Sanchin dachi est une position idéale pour le combat rapproché. Issue de la boxe chinoise, on la trouve dans de nombreux styles.

Fudo dachi

positions-dachi-shizei-fudo-dachiPosition de combat "immobile" (Fudo), "indéracinable" du Shotokan ryu. Le Kata Sochin est entièrement basé sur cette position qui est un compromis entre les positions Kiba dachi et Zenkutsu dachi.
Le centre de gravité n'est encore décalé dans aucune direction en particulier, les genoux sont fléchis. Cette position est moins codifiée que les positions classiques permettant ainsi à chaque combattant de l'adapter à sa morphologie. Tout en permettant une rapide réaction vers l'arrière, Sochin dachi offre une possibilité de puissante réaction des hanches vers l'avant.

Hangetsu

positions-dachi-shizei-hangetsu-dachiPosition de combat en "demi-lune" en Shotokan ryu.
Compromis entre Sanchin dachi dont elle dérive et Zenkutsu.

Elle est plus fendue que la première (pied avant décalé d'une fois et demi sa longueur) avec une orientation et écartement des pieds identiques.
La tension des genoux, pliés, est vers l'intérieur, l'énergie reste bien centrée dans le Hara, le corps bien équilibré et stable.

Le Kata Hangetsu repose sur la maîtrise de cette position.

Kake dachi

positions-dachi-shizei-kake-dachiPosition pieds croisés (kake dachi ou koza dachi). Tout comme la position Neko ashi dachi, tout le poids est porté sur une seule jambe tandis que l'autre sert de stabilisateur.

Cette position permet de masquer ses intention (attaque, défense ?) et d'enchaîner en évolutions rapides dans plusieurs directions.
A partir de Zenkutsu, ramener le pied arrière contre le pied avant. Seule la balle du pied (Koshi) est posée au sol à l'extérieur du pied avant. Les jambes sont croisées, le corps de face.
On retrouve cette position dans Heian Yondan, Heian Godan et Bassai Dai.

Tsuru ashi dachi

positions-dachi-shizei-tsuru-ashi-dachiPosition debout sur une seule jambe ; position dite de "la grue",Tsuru ashi dachi ou position dite "du héron",  Sagi ashi dachi.

Debout sur un pied, l'autre jambe levée, le dessus de son pied en contact avec le creux du genou (ou la cuisse) de la jambe d'appui.

Cette position de "la grue" ou "du héron" est parfois adoptée avant de donner un coup de pied latéral mais n'est pas considérée comme basique.

C'est une position caractéristique des Kata Gangaku et Enpi.

Top