Ude Uke

Ude uke waza est l’ensemble techniques de défense exécutées avec l’avant-bras. Ude uke propose 2  des nombreux mouvements réalisés dans un plan horizontal, très différents dans leur exécution et par les zones de blocages utilisées, Soto uke et Uchi uke ; ces 2 techniques font parties des bases de l’apprentissage du Karaté.

Soto uke est l’autre appellation de Soto Ude Uke:

Cette technique est généralement utilisée contre les attaques au niveau Chudan ; elle est essentiellement étudiée sous cette forme en technique de base.

Avec de l’expérience, ce blocage peut être efficacement réalisé au niveau Jodan.

Ude uke soto uke

Uke Waza : Ude Uke (Soto Uke).

 

SOTO UKE : Avec un mouvement de l’extérieur vers l’intérieur, l’attaque est déviée latéralement du tranchant externe de l’avant-bras (près du poignet) avec une rotation des hanches.

Dans le même temps :

  • Tendre un bras vers l’avant,
  • amener l’autre poing en arrière à hauteur de l’oreille,
  • lancer ce bras vers l’intérieur en balayant l’attaque avec l’avant-bras,
  • dans une trajectoire horizontale en arc-de-cercle,
  • en faisant Hikite.
  • A l’impact, le poing se trouve au niveau de l’épaule opposée.

Remarques:

  • Soto Uke est le seul blocage où les bras ne sont pas croisés au départ.
  • La défense est réalisée par la partie Tettsui du poing ou l’avant bras.
  • En position finale, pour le rendre fort, le coude est plié aux environs de 90°, et pointe vers le bas et pas vers l’extérieur.
  • La rotation des hanches doit être la plus vigoureuse et brève possible.
  • * Le petit mouvement de rotation du poing effectué au bon moment va atténuer le choc sur le propre bras d’Uke par la répartition de la puissance sur un ensemble de points.

 

TECHNIQUES DÉRIVÉES

Fumikomi-soto-uke : Soto uke est effectué en avançant sur l’adversaire avec l’intention de bloquer son attaque de poing au niveau chudan tout en le frappant au visage avec Tettsui. L’épaule arrière s’efface complètement afin de ne pas être touché par la frappe adverse.

Nagashi uke : Blocage « brossé » à partir de l’extérieur de Wan (Haiwan nagashi uke). Le geste initial est celui du Soto uke, qui, en contact avec le bras adverse (si c’est une attaque de poing), ne va pas chercher à stopper la frappe mais l’accompagner dans sa course pour déstabiliser Tori. Cette technique est effectuée avec un léger retrait de l’épaule arrière afin de ne pas se trouver sur la trajectoire du coup. Elle permet de rester en contact avec l’attaquant pour un contre survenant alors qu’il est encore en déplacement.

Shuto soto uke : C’est un Soto uke effectué avec la main ouverte. Cette forme permet de nombreuses ripostes du même bras avec le Shuto ou Nukite.

Uchi komi : Cette technique est très proche du Nagashi uke. C’est donc un Soto uke qui se termine par un balayage. La particularité est qu’au lieu de reculer sur l’attaque, on bloque en avançant sur l’adversaire. L’épaule arrière s’efface complètement afin de laisser passer le poing adverse qui n’est que légèrement dévié par la technique et non stoppé brutalement. Uchi komi permet des enchainements rapides et efficaces. La proximité de l’adversaire permet une poursuite, du même bras, en Uraken au visage, frappe remontante du coude au menton, Yoko empi au plexus ou pourquoi pas un Tettsui uchi aux testicules. Ce ne sont là que quelques exemples de frappes, les projections peuvent également faire partie du menu.

 

Uchi uke est l’autre appellation de Uchi-Ude-Uke. Cette technique est généralement utilisée contre les attaques au niveau Chudan ; elle est essentiellement étudiée sous cette forme en technique de base

 

Ude uke - Uchi uke

Uke Waza : Ude Uke (Uchi Uke).

 

Blocage effectué avec le côté interne de l’avant-bras (Nai-wan) dans un mouvement allant de l’intérieur vers l’extérieur. Le niveau d’exécution est le plus souvent Chudan et plus rarement Jodan. Cette technique de défense reste relativement lente aussi est-elle fréquemment exécutée à partir d’une esquive qui écartant Uke de l’axe de frappe. Elle permet cependant de nombreuses ripostes des deux bras. Le point d’impact à privilégier est l’articulation du coude (sur blocage extérieur à l’attaque) ou du poignet. Elle peut également être utilisée contre des coups de pieds circulaires mais il faudra « rentrer dans l’attaque » pour ne pas subir toute la puissance de la technique et contrer sans attendre. La position finale, dans sa forme courante est celle du Soto uke.

Avec de l’expérience, ce blocage peut être efficacement réalisé au niveau Jodan.

 

UCHI UKE : Mouvement de l’intérieur vers l’extérieur.

L’attaque est déviée latéralement du tranchant interne de l’avant-bras (près du poignet) avec une rotation des hanches.

Dans le même temps :

  • Tendre un bras vers l’avant,
  • amener l’autre poing sur le flanc opposé (hanche), Kento vers le bas,
  • lancer le coude vers l’extérieur en balayant l’attaque avec l’avant-bras,
  • dans une trajectoire en arc-de-cercle, le coude servant de pivot,
  • A l’impact, le poing se trouve au niveau de l’épaule. (Juste avant l’impact, retourner le poing en “coup de fouet”, les phalanges vers le haut).

 

TECHNIQUES DÉRIVÉES

Jodan uchi uke : c’est Uchi uke effectué à un niveau jodan sur une attaque de poing ou de pied (plutôt circulaire). La défense s’effectue généralement avec le corps de profil.

Morote uchi kakiwake : c’est  Uchi uke double. Chaque bras exécute son Uchi uke dirigé de l’intérieur vers l’extérieur. Cette technique peut être effectuée à un niveau chudan ou jodan. Une forme est présente au 23ème mouvement du Kata Bassai Sho.

Shuto uchi uke : c’est  Uchi uke effectué avec la main ouverte. Cette forme permet de nombreuses ripostes du même bras avec le Shuto ou Nukite.

Comme toute technique, celle-ci n’est pas LA finalité, elle est la continuité de la précédente et prépare la suivante. Pour ne pas être «freiné», parasité par le geste d’une technique réalisée, se libérer en se décontractant, en se relâchant, très rapidement après le coup ; détendre son esprit.

Top